Marie

Bonjour à vous, nous vivons la même chose au Québec, nous avons tenu une mobilisation et dénoncer la discrimination et le rejet contenu dans la systématisation de ce dépistage sur une base génétique. Notre porte-parole Roselyne Chevrette est une jeune femme trisomique de 32 ans qui écrit des poèmes, travaille et donne des conférences, elle a rencontré avec nous tous nos députés et plusieurs autres organismes pour les sensibiliser aux effets collatéraux engendrés par le message. Nous serions heureux de pouvoir vous envoyer nos communiqués et notre position.