Nos réactions

Lors de l'émission « La Tête au Carré » du 5 octobre 2012 où était évoqué le nouveau test susceptible de diagnostiquer la trisomie 21 en tout début de grossesse, Monsieur Jean-Didier Vincent, neurologiste de réputation internationale, a défendu les thèses eugéniques de ce diagnostic prénatal soutenant l'allégation selon laquelle "les trisomiques sont un poison dans une famille". Ces propos désobligeants à l'égard des personnes atteintes de trisomie 21 sont le reflet d'une méconnaissance totale de ces personnes et des préjugés qui prévalent dans notre société. Bien sûr, nous avons réagi et demandé à Monsieur Jean-Didier Vincent de présenter des excuses officielles.

Monsieur Jean-Didier Vincent, Lors de l'émission "La Tête au Carré" du vendredi 5 octobre 2012 où était évoqué le nouveau test sanguin visant à dépister la trisomie 21 en début de grossesse, vous avez affirmé que « les trisomiques sont un poison dans une famille". Peut-être ne mesuriez-vous pas ce qu'a de profondément désobligeant et choquant une pareille assertion à l'égard des personnes trisomiques comme de leurs familles. Cette affirmation est insultante car elle porte atteinte à la dignité des individus nés avec une trisomie 21, laissant entendre que ce sont des êtres nuisibles.... le document en pdf

Autres réactions aux propos de Jean-Didier Vincent